F.C. CHAMPS DE MANOEUVRES : site officiel du club de foot de VITRY LE FRANCOIS - footeo

Portugal : la French Touch

26 janvier 2013 - 19:10

l y a eu l’énorme coup Aly Cissokho, recruté 300 000 euros à Setubal par le FC Porto et revendu six mois plus tard 15 millions à l’OL. Il y a eu la révélation Hassan Yebda au Benfica, l’avant-coureur Stéphane Paille qui s’est relancé à Porto (1990/91), le "squatteur" Jérôme Palatsi (14 ans au Portugal), ou, le tout premier, Adolphe Cassaigne qui a remporté le premier titre national du foot "guesh" avec le FC Porto en 1922. Le Portugal était et est, plus que jamais, un lieu de passage pour pas mal de Français. La Liga portugaise est maintenant une vitrine connue et reconnue. Et cette saison encore, ils sont quelques-uns partis là-bas se (re)faire un nom. Présentations.

Elaquim Mangala (FC Porto)

Il lui aura fallu à peine un an pour s’imposer au FCP. A 21 piges, l’international Espoirs a balancé Rolando aux oubliettes et a profité de la blessure de Maicon pour devenir l’un des patrons de la défense des Dragons. Mangala a grandi en Belgique et y a initié sa jeune carrière comme… attaquant. Au Standard de Liège, il s’est affirmé en défense. Il était juste là, aux frontières de la Ligue 1 mais c’est Porto qui se l’est offert pour un peu plus de 6 millions. Sur MCS, lors du Classico (2-2), Domenech a alerté une EDF sans gaz derrière : "Deschamps ferait bien de jeter un œil par ici." Son pays d’origine, la RDC, fait de la bringue à Elaquim. Ce serait dommage de le louper. Encore…

Adrien (Sporting)

Adrien Sébastien Perruchet Silva est né à Angoulême d’une maman normande et d’un papa portugais. Il a initié sa formation aux Girondins de Bordeaux. Il y croisait alors Zizou dont il est resté (forcément) fan. A 11 ans, ses parents s’installent au Portugal. Adrien suit et tape vite dans l’œil du Sporting. Il devient l’un des leaders de ses équipes de jeunes. Idem en Seleção. Mais les divers entraîneurs des Lions tardent à lui faire confiance. La saison dernière, il a était cédé – une fois de plus – à l’Académica. Il a levé la Coupe avec les Etudiants sous les yeux des joueurs du… Sporting. Jesualdo semble lui faire confiance. Enfin… L’éternel espoir a quand même déjà 23 ans.

Vincent Sasso (Beira-Mar / Sp. Braga)

"Il y a six mois encore j’étais à la cave, à Nantes." Sasso n’a que 21 ans et il a dû "bosser dur" pour en arriver déjà là. Hors des plans canaris de Landry Chauvin la saison dernière, il est parti tenté sa chance à Aveiro. Et après six mois au Beira-Mar, il fait le grand saut. Braga vient d’aligner 600 000 euros pour l’ex-gamin de l’ACBB. Encore un Bleuet qui va bientôt découvrir l’Europe. Qui a dit que la France était en galère de centraux ?

Tony (P. Ferreira)

Si Paços est l’équipe sensation de la première partie de saison (4ème de Liga et qualifié en demi de la Coupe du Portugal), Tony y est certainement pour quelque chose. Le latéral droit a apporté son expérience et sa grinta aux Castors. A 32 ans, le Franco-Portugais passé par Chatou et le PSG vit une deuxième jeunesse. Celui qui avait connu les titres en Roumanie et la C1 avec le CFR Cluj savoure les joies de la Liga.

Frédéric Mendy (Estoril)

"J’étais magasinier à Evreux." Mendy, c’est une énième belle et improbable histoire de la Liga portugaise. Avant de planter ses 42 buts en deux ans à Singapour, le cousin de Bernard Mendy vivait de petits boulots dans l’Eure. Puis ce fut son heure. Le grand attaquant de 24 ans (1,94m) vient de rejoindre Hugo Leal à Estoril. Mais c’est le cousin Bernard qui en parle mieux : "Comme tous les Mendy, c’est un bon ! "

Valentin Roberge (Maritimo)

Valentin sera le bon coup de l’été au Portugal. En fin de contrat avec le Maritimo, le défenseur central de 25 ans est open. Et il laissera un grand vide dans la défense des Lions de Madère. Un titulaire indiscutable depuis qu’il a rejoint Funchal en 2010. Formé à Guingamp, passé par l’équipe réserve du PSG (son club de cœur), Roberge est un esthète. Un défenseur qui aime la relance propre.

Romain Salin (Martimo)

Les gardiens français ont aussi la cote au Portugal. Après quelques mois d’inactivité suite à son passage à Tours, le natif de Mayenne est allé en Liga faire un tour. Une première saison pleine mains compliquée à la Naval (2010/11). La formation de Figueira da Foz a été reléguée mais le portier de 28 ans n’a pas longtemps cherché. Le Olhanense et le Maritimo l’ont dragué. Il a succombé au charme de Madère. Et il s’y éclate : "J’adore la ville, le cadre, les gens… Ma famille et moi nous nous sentons très bien ici." Reste à savoir s’il restera. Salin est libre en juin prochain et a reçu quelques bons appels…

Romuald Peiser ( Académica)

"Je bosse et je la ferme." A Coimbra, Peiser vit une saison frustrante. Et étonnante. Elu meilleur du club par les supporters de l’Académica en 2011, le voilà condamné à grappiller les minutes laissées par Ricardo. Vainqueur de la dernière Coupe du Portugal, le franco-suisse prend son mal en patience. Mais à 33 ans, il plait toujours. Lille avait notamment étudié son dossier pour seconder Elana.

Manuel da Costa (Nacional)

Son ascension a été fulgurante. Manu da Costa était le symbole du Nancy conquérant d’il y a six ans. Vainqueur de la Coupe de la Ligue avec les Lorrains, il embraye, à 20 ans, au PSV. Bientôt laFiorentina (2008) mais en Italie son temps de jeu va se réduire. Le Franco-Luso-Marocain se relance à West Ham. Le Lokomotiv Moscou met les moyens pour l’attirer mais "il y a eu un changement de Direction et le nouveau directeur sportif est arrivé avec ses joueurs", explique-t-il. Alors l’été dernier, il a accepté un prêt au Nacional. L’international Espoirs portugais (plus 20 de caps) fait connaissance avec la Liga. Toujours ambitieux : "Mon intention est d’intégrer un groupe d’une grande équipe européenne et je travaille pour ça."

David Fleurival (Beira-Mar)

Lorsqu’il a signé au Beira-Mar l’été dernier, Fleurival n’était pas un inconnu au Portugal. Le Gwada avait eu un bon passage au Boavista (2007/08). Pas de bol, le club sera rétrogradé suit au scandale des matches truqués du "Sifflet Doré." Le milieu de terrain s’exile de nouveau. En Belgique. Mais Mons ne sera pas merveille. Le club descend en D2 et le joueur de 28 ans rejoint la Ligue 2 : le FCMetz, bientôt relégué… en National. Le Beira-Mar est actuellement dans la zone rouge mais Fleurival, lui, n’a pas à rougir.

Florent Hanin (Sp. Braga / Moreirense)

Il a disputé, il y a quelques jours, son tout premier match dans l’élite portugaise. Un dépucelage rougeâtre face au Benfica (0-2). Le latéral gauche de 22 ans vient d’être prêté au Moreirense par Braga où il n’a joué qu’avec l’équipe B. En D2. Et c’est de là qu’il vient. L’année dernière, il avait quitté son HAC formateur pour un autre port. Celui de Leixões. En un exercice, il a convaincu les Guerriers du Minho. Et en un match de Liga, il a déjà pu démontrer pas mal de ses qualités.

Tijani Belaid (Moreirense)

Belaid poursuit son tour du monde. Quelques jours après avoir résilié avec l’Union Berlin (D2 allemande), l’international tunisien s’est engagé, cette semaine, avec la formation de Moreira de Conegos. Pour quatre mois. De quoi tenter de sauver le club de la descente et refaire grimper la cote du milieu de terrain. A 25 ans, Belaid a grandi à Paris, vécu à Milan, Eindhoven, Prague, Kingston-upon-City et Berlin. "Je veux me stabiliser", confie-t-il, au milieu d’une carrière annoncée comme prometteuse. On ne passe pas trois ans à l’Inter par hasard…

Nabil Ghilas (Moreirense)

Retenez son nom. Ce ne sera pas bien dur, vu que son grand frère Kamel est déjà bien connu en France (Reims). Nabil est sans doute LA révélation de la première partie de saison. 10 buts marqués en 22 matches. Une réelle perf pour une première saison dans l’élite, plus encore lorsqu’on occupe l’attaque du bon dernier du championnat. Le buteur de 22 ans revient de loin. "J’ai démarré la saison dernière, en D2, comme cinquième attaquant", rappelle-t-il. Comme ses frères, il a grandi dans le quartier Saint-Antoine, à Marseille. Il a débuté au SASA, a poursuivi aux Bosquets-Néréïdes. Juste-là, à côté du Vélodrome… C’est à Cassis-Carnoux qu’on lui donnera sa chance. Ou presque. La valse des entraineurs le propulse constamment sur le banc. Ghilas songe à tout plaquer : "C’était dur". Mais il a tenu, bien aidé par ses frangins. Et il a bien fait. Vahid l’a dans le viseur et, après la CAN, il pourrait intégrer l’équipe nationale d’Algérie. Il l’avoue : "Mon grand rêve".

La D2 aussi parle français

Pendant longtemps, la Naval a été le club le plus francophone du Portugal. Steven Thicot poursuit cette tradition. A 25 ans, le champion d’Europe U17 2004 s’est carrément refait un nom : "Tikito". Plusieurs clubs de Liga lui tendent les bras. Mais cette année, c’est au Belenenses qu’on parle français. Yves Desmarets, Mamadou Diawara, Yacine Si Salem se baladent en tête de la "Segunda Liga". Né à Lyon, Mika n’est pas loin de la montée avec Arouca. L’été dernier, il a quitté le Feirense où est resté le prometteur franco-portugais Ludovic. Dans les équipes B des "Grandes" se cachent quelques talents Bleuets : Lionel Carole (U21) déroule avec la réserve du Benfica alors que Jorge Jesus se cherche un latéral gauche en équipe première. A Porto on attend beaucoup de l’ancien Messin Thibaut Vion (U19). Sans oublier, Tony Ribeiro vient de s’engager avec le bon dernier, Freamunde ou le gardien Brice Niclos joue comme doublure depuis deux saisons à Santa Clara. 

Commentaires

F.C.C.M vient de remporter le trophée 1000000 visites 4 mois
[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Houda Jungfräulich Schön Wapa a commenté A.J.Frignicourt plus de 2 ans
1-3
Rs Orgeval As / FCCM1 plus de 2 ans
Rs Orgeval As / FCCM1 : résumé du match plus de 2 ans
0-3
FCCM1 / Rs Orgeval As plus de 2 ans
FCCM1 / Rs Orgeval As : résumé du match plus de 2 ans
2-1
Dormans Sc / FCCM1 plus de 2 ans
Dormans Sc / FCCM1 et FCCM2 / Vitry FC 2 : résumés des matchs plus de 2 ans
0-2
FCCM2 / Vitry FC 2 plus de 2 ans
0-3
FCCM1 / Esternay Us plus de 2 ans
FCCM1 / Esternay Us et Sermaize Uss2 / FCCM2 : résumés des matchs plus de 2 ans
2-0
Sermaize Uss2 / FCCM2 plus de 2 ans
14-3
Esperance Remoise / FCCM1 plus de 3 ans
Esperance Remoise / FCCM1 : résumé du match plus de 3 ans