F.C. CHAMPS DE MANOEUVRES : site officiel du club de foot de VITRY LE FRANCOIS - footeo

Deux points qui ne changent rien

23 mars 2013 - 20:46

Les Bleus ne pensaient sans doute pas affronter L'Espagne en position de force. Au mieux, sans doute espéraient-ils regarder la Roja dans les yeux, au moins au niveau du classement, pour disputer ce qu'on appelait déjà la "finale" du groupe I. C'était sans compter sur le coup de main de la Finlande qui a considérablement bonifié le scenario en allant chercher un point à Gijon (1-1). Psychologiquement, comme tactiquement, cela pourrait changer beaucoup de choses. Pas pour Didier Deschamps et ses hommes à les entendre. Samedi, le message était clair : les résultats de la veille ne changent absolument rien. "On ne s'attendait pas à ce qu'ils soient accrochés hier. Mais ça ne changera rien, a ainsi assuréYohan Cabaye à Clairefontaine. De toute façon, ils allaient venir ici pour gagner".

Les Bleus ambitieux avant l\'Espagne malgré leur avance - Football - Qualif. Coupe du monde 2014Avec deux points d'avance au classement, les Bleus pourraient pourtant se sentir plus libérés. Le sélctionneur refuse de tomber dans cet écueil. "Je ne pense pas que ça jouera sur l'attitude des joueurs. On n'a pas plus de pression mais on n'est pas plus sereins", a-t-il estimé. D'ailleurs, Deschamps se montre assez dubitatif sur la possibilité qu'un match nul mardi soir au Stade de France soit une bonne opération. "Ca nous obligerait à faire le plein ensuite avec deux déplacements difficiles en Géorgie et en Biélorussie,a-t-il rappelé. Dans tous les cas, rien ne serait acquis". L'objectif de l'équipe de France reste donc le même : "La pression sera quand même là. On a un objectif qui est de se qualifier pour le Mondial. Le meilleur moyen, c'est de finir premiers du groupe". Et donc de gagner et laisser ainsi l'Espagne à cinq longueurs. Et le message est déjà passé. "Le discours de l'entraineur est toujours le même. On joue pour gagner", a encore assuré Cabaye.

Deschamps : "Je ne me vois pas dire à mon équipe : on défend !"

Tactiquement, la situation du groupe pourrait aussi peser. A priori, les Bleus, pour qui tout autre résultat qu'une défaite resterait malgré tout positif, n'ont pas besoin de prendre de risque. Deschamps n'a d'ailleurs pas attendu les matches de vendredi pour dégager son onze de départ. "Il y a une réalité qui est le classement. Mais tactiquement, ça ne va pas modifier mes intentions face à l'Espagne, a-t-il confié. Dans ma tête, c'est clair. J'ai différentes options. Le match d'hier ne va pas modifier l'idée première". Si on l'imagine mal conserver le 4-4-2 de la Géorgie, mais plutôt revenir à un 4-3-3 voire au 4-2-3-1, hors de question de défendre à tout prix.  "Je ne me vois pas dire à mon équipe : 'on défend, on défend'. Même si l'Espagne t'oblige à défendre", a-t-il expliqué. Mais la France ne se livrera pas non plus. Blaise Matuidi a déjà livré quelques pistes : "ne pas les presser trop haut", "garder le ballon" et "se projeter vite vers l'avant".

Statu quo donc côté français. Côté espagnol, il pourrait en être autrement. Le match nul concédé à domicile face à la modeste Finlande (1-1) a pu fragiliser les certitudes ibériques. Mais les Bleus, qui connaissent bien leurs adversaires pour les avoir affronté trois fois en un an, n'y croient pas une seconde. Raphaël Varane, qui côtoie au quotidien les Espagnols du Real Madrid, est bien placé pour le savoir. "Ca ne va rien changer, promet-il. L'Espagne va venir pour nous battre, peu importe le résultat qu'ils ont fait hier". Et le jeune défenseur, qui a prévu d'échanger avec Sergio Ramos avant la rencontre, de rappeler qu'on ne devient pas champion du monde et d'Europe par hasard. "Les intentions de l'Espagne ne changeront pas". "Le rapport de force sera le même indépendamment des résultats d'hier, confirme Deschamps. Les Espagnols sont sûrs de leur force. Je suis persuadé qu'il n'y a pas de doutes de leur côté". A l'image de Matuidi, les Tricolores se préparent donc à recevoir une Roja remontée qui "voudra jouer, comme à l'aller". Ce match aller (1-1) où les Bleus avaient "pris confiance et conscience de leur qualité". La vraie différence, c'est peut-être déjà à Madrid qu'elle a eu lieu.

Commentaires

[Sujet supprimé] 1 an
Houda Jungfräulich Schön Wapa a commenté A.J.Frignicourt plus de 2 ans
1-3
Rs Orgeval As / FCCM1 plus de 2 ans
Rs Orgeval As / FCCM1 : résumé du match plus de 2 ans
0-3
FCCM1 / Rs Orgeval As plus de 2 ans
FCCM1 / Rs Orgeval As : résumé du match plus de 2 ans
2-1
Dormans Sc / FCCM1 plus de 2 ans
Dormans Sc / FCCM1 et FCCM2 / Vitry FC 2 : résumés des matchs plus de 2 ans
0-2
FCCM2 / Vitry FC 2 plus de 2 ans
0-3
FCCM1 / Esternay Us plus de 2 ans
FCCM1 / Esternay Us et Sermaize Uss2 / FCCM2 : résumés des matchs plus de 2 ans
2-0
Sermaize Uss2 / FCCM2 plus de 2 ans
14-3
Esperance Remoise / FCCM1 plus de 2 ans
Esperance Remoise / FCCM1 : résumé du match plus de 2 ans
3-0
FCCM2 / Loisy/marne RC2 plus de 2 ans