F.C. CHAMPS DE MANOEUVRES : site officiel du club de foot de VITRY LE FRANCOIS - footeo

Le Real s'est remis à niveau

9 octobre 2012 - 19:31

En inscrivant un doublé sur la pelouse du Camp Nou dimanche soir,Cristiano Ronaldo a établi un nouveau record. L’attaquant star du Real Madrid est le premier à marquer dans six Clasicos consécutifs. Une série entamée en janvier, lors des quarts de finale de la Coupe du Roi?. Cette performance correspond à un rééquilibrage au sommet de la hiérarchie du football espagnol, avec les victoiresmerengues en Liga la saison dernière et en Supercoupe d'Espagne. Mais le Portugais n'est pas seul responsable de ce retour du Real, désormais capable de regarder son rival droit dans les yeux pour lui tenir tête. C'est par son collectif extraordinaire que le Barça a réussi à constituer l'une des plus belles équipes de l'histoire du football. C'est également collectivement que le Real Madrid est revenu à hauteur des Culés.

Arrivé à Madrid à l'été 2009, Cristiano Ronaldo aussi a subi la dure loi catalane avant de triompher avec son club en Espagne. Même lors d'une première moitié de saison 2010/2011 quasi-parfaite, seulement ternie par l'humiliante Manita, cette terrible déroute sur la pelouse du Camp Nou (5-0) venue rappeler aux Merengue leurs limites du moment. Aujourd'hui, l'heure n'est plus à cette domination écrasante. "Madrid vient au Camp Nou et le Barça doit le vouvoyer", assure Tomas Roncero, rédacteur en chef du quotidien madrilène As. La presse catalane, toujours encline à défendre le Barça, ne peut que reconnaître avoir assisté à "un grand clasico". "Avec de l'intensité, de la pression et un excellent football", précise Mundo Deportivo. Or, pour atteindre ce niveau d'excellence, il faut être deux.

Lionel Messi : " Toujours plus difficile "

Le Real Madrid est revenu - Football - LigaFini le temps de la Manita, ou même du terrible 6-2 infligé à Bernabeu six mois plus tôt. Le Real Madrid est redevenu un rival crédible, et les Catalans en sont les premiers témoins. "Les matches entre le Real et le Barça sont de plus en plus équilibrés, a expliqué Lionel Messi à l'issue du Clasico de dimanche. Ce sont les deux meilleures équipes." Et l'Argentin de reconnaître que chaque équipe aurait pu faire la différence en sa faveur, Barcelone comme Madrid. "Nous aurions aimé gagner mais ce n'est pas facile contre Madrid", conclut-il, évoquant des confrontations "toujours plus difficiles". Son entraîneur Tito Villanova confirme, écartant toute velléité de préserver un match nul plutôt favorable au Barça : "Nous voulions onze points d'avance". Les leaders n'ont simplement pas pu.

Et même si Barcelone a eu des occasions en fin de match, "il y aurait aussi pu y avoir 0-2 en faveur du Real", rappelle le capitaine Xavi, en référence notamment à la frappe sur le poteau de Karim Benzema avant la demi-heure de jeu. Certes, la formation de Tito Vilanova était diminuée, avec une arrière-garde dépeuplée par les absences de Carles PuyolGérard Piqué (et Eric Abidal), rapidement rejoints sur le flanc par Daniel Alves. Mais le retour du Real s'appuie sur une tendance plus longue que le seul nul de dimanche. Depuis le début de l'année, six Clasicos ont été disputés et les deux équipes se marquent à la culotte : deux victoires de chaque côté et deux nuls, onze buts partout et jamais un succès par plus d'un but d'écart.

Le Real n'a plus peur

Si les Merengue tiennent tête aux Blaugranas sur le plan des résultats bruts, mais aussi dans la manière. Le nul est favorable au leader de la Liga, qui préserve ses huit points d'avance en tête du championnat espagnol. Pourtant, les analystes espagnols se font beaucoup moins catégoriques sur l'issue de la Liga que lors des semaines précédentes. Avec ce Real, tout est possible, même l'inédit, expliquent-ils en substance. La rencontre de dimanche est venue rappeler à tous à quel niveau Mourinho a mené son équipe. En conférence de presse, l'entraîneur portugais pouvait rappeler avec fierté à quel point le Barça et le Real étaient loin d'être au même niveau à son arrivée il y a deux ans.

Le Real Madrid est revenu - Football - Liga"Une chose est certaine, les Madrilènes n'ont plus peur du Barça", analyse notre correspondant en Espagne François David. Dimanche, les joueurs de José Mourinho ont pu imposer leur tactique, abandonnant le ballon à des Barcelonais contenus en dehors de la surface de réparation (seulement deux tirs dans les 16m50 avec 70% de possession) et exposés à des contres meurtriers. Avec Cristiano Ronaldo comme arme fatale, le Real Madrid mise sur un jeu très direct, avec réussite. Fini le recours à la boîte à gifles, avec des Madrilènes maltraitant physiquement (et bien au-delà des limite des règles du jeu) leurs adversaires catalans dans l’espoir d’atténuer l’écrasante supériorité azulgrana. La formation de José Mourinho n'a plus besoin de recourir à de telles extrémités pour tenir la dragée haute à son rival. Elle est véritablement redevenue l’égale du Barça. Les premiers mots du Portugais en conférence de presse étaient lourds de sens : "Je suis content d'être venu ici il y a deux ans, au moment où il y avait une vraie différence de qualité avec le FC Barcelone. J'apprécie que le Barça et nous soyions désormais au même niveau."

Commentaires

F.C.C.M vient de remporter le trophée 1000000 visites 3 mois
[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Houda Jungfräulich Schön Wapa a commenté A.J.Frignicourt plus de 2 ans
1-3
Rs Orgeval As / FCCM1 plus de 2 ans
Rs Orgeval As / FCCM1 : résumé du match plus de 2 ans
0-3
FCCM1 / Rs Orgeval As plus de 2 ans
FCCM1 / Rs Orgeval As : résumé du match plus de 2 ans
2-1
Dormans Sc / FCCM1 plus de 2 ans
Dormans Sc / FCCM1 et FCCM2 / Vitry FC 2 : résumés des matchs plus de 2 ans
0-2
FCCM2 / Vitry FC 2 plus de 2 ans
0-3
FCCM1 / Esternay Us plus de 2 ans
FCCM1 / Esternay Us et Sermaize Uss2 / FCCM2 : résumés des matchs plus de 2 ans
2-0
Sermaize Uss2 / FCCM2 plus de 2 ans
14-3
Esperance Remoise / FCCM1 plus de 2 ans
Esperance Remoise / FCCM1 : résumé du match plus de 2 ans